190338.jpg

MAUSER TURC 1903/38

Dans les années 30, la Turquie républicaine lance un programme de modernisation de son arsenal d'armes légères. La première guerre mondiale étant terminée, les turcs se retrouvèrent avec un ensemble d'armes différents et de calibres variés. Cette modernisation aura donc pour but d'uniformiser un maximum les armes et les calibres (comme l'ont fait les Français avec le passage au calibre 7.5 français, d'armes totalement obsolètes, dans un contexte différent).

La Turquie se retrouve donc avec des armes en calibres 9.5x60R, 7.65x53, 7.92x57, .303, .577 et autres.

Le but étant d'avoir la même cartouche entre tous ces fusils. Les modèles trop anciens seront mis de côtés comme le Mauser ottoman 1887 (intrinsèquement incompatible PSF).

Restent donc les anciens Mausers ottomans chambrés en 7.65x53 ainsi que les Enfields anglais.

On parle donc de la modification "38" du modèle ottoman Mauser 1903.

Pour différencier un 1903/38 d'un simple Modèle 38 turc il suffira d'observer la forme de l’éjecteur de culasse : type argentin (voir photos plus bas) remontant sur le guide lame chargeur pour le 1903/38 et éjecteur type gewehr 98 pour le modèle 38.

Le boitier de culasse du 1903/38 sera aussi réusiné au niveau du tonnerre pour laisser de la place à la volumineuse cartouche du 7.92x57. Nous observons ce même type de modification sur les anciens Komission 88 convertis à la balle S.

thumbnail_20200327_111749.jpg
thumbnail_20200614_121842.jpg

Le sceau (tougrah) de l'ancien calife Abdülhamid 2 sera meulé pour être remplacé par le marquage de l'usine en charge de la modification. Il existe à ma connaissance deux types différents. Le plus commun (à gauche)  :Le marquage : TC ASFA ANKARA signifie Turkiye Cumhuriyeti (république de Turquie), Askari fabrika (fabrique militaire) d’Ankara, comme notre arme présentée ainsi qu'un marquage précoce de la même usine mais d'un style différent (photo de droite).

thumbnail_20200327_100922.jpg

Comme expliqué plus haut, le tonnerre sera aussi usiné pour pouvoir être approvisionné par la munition de 7.92x57 (8x57IS) qui est un peu plus longue que la 7.65x53 initialement conçue pour ce fusil.

Le canon sera naturellement changé pour le passage en 7.92x57. Même profil que l'ancien. La mire sera  conservée elle aussi (présence du marquage ottoman en étoile). Ces canons seront spécialement conçus pour la transformation, car comme présentés sur la page du Mauser ottoman 1903, ces boîtiers de culasse spécifiques possèdent un taraudage type small ring afin que les canons des modèles 1890,1893 et 1903 soient interchangeables. Difficile de connaître la provenance des ces canons. Certaines sources parlent de la Tchécoslovaquie.

thumbnail_20200327_100931.jpg

La culasse originale sera conservée. Elle sera refrappée au numéro de série à la base du levier de culasse. Nous pouvons aussi facilement différencier le 1903/38 au M38 par la forme en poire du levier de culasse (le M38 est rond).

L'arrière du boitier sera aussi refrappé au numéro de série. Cette fois en caractères occidentaux (qui fera le bonheur de nos préfectures sur nos armes atypiques).

Notez que la culasse et le boitier n'ont pas le même numéro de série sur cet exemplaire ainsi qu'un ancien marquage osmanli non effacé présent sur le drapeau.

La planchette de hausse sera remplacée. La balistique de la 7.92x57 étant différente de la 7.65x53. Le curseur de hausse est par contre conservé (celui du M38 est carré) mais sera refrappé au nouveau numéro de l'arme.

thumbnail_20200327_100926.jpg
190338 crosse.jpg
thumbnail_20200327_115020.jpg

La crosse sera remplacée elle aussi.

Un œillet de démontage de percuteur est ajouté comme sur les gewehr 98. Cette amélioration est un réel atout pour un démontage rapide sur un champ de bataille. Au niveau de l'avant de boitier de culasse, une butée de recul traversant la monture de part en part, et prenant appui sous le boitier de culasse est ajoutée .Nous retrouvons aussi cette caractéristique sur les G98.

La nouvelle crosse, adaptée au boitier court du 1903, possède un marquage occidental sous le tonnerre ainsi qu'a l'avant du pontet.

Tous les fusils modifiés "38" ont eu une nouvelle crosse (sans parler des 88/05/35). Pour cela, les turcs ont dû adapter leurs machines à ces différents modèles dont les mensurations sont différentes entre les uns et les autres.

Voir en annexe en bas de cette page : un tour à copier les crosses utilisé en Turquie.

thumbnail_20200328_130424.jpg

Ces armes étant relativement courantes et peu chères (moins d’intérêt qu'un modèle original ottoman et  moins qu'un G98 original allemand) nous pouvons en croiser parfois en stand sous la forme présentée ici ou modifiée par ajout d'une lunette afin de profiter des performances de la cartouche commune de 7.92x57 à moindre prix. Ce modèle est un très bon "shooter" simple et robuste. Peu de tireurs  se rendent compte du parcours qu'elles ont effectué avant d’atterrir entre leurs mains.

Annexe

20190414_135856.jpg

Tour à copier les crosses photographié au musée militaire d’Istanbul, (fonctionnant originalement au gaz et modifié par la suite) avec un moteur électrique. La crosse d'exemple en gris et l'ébauche à usiner en parallèle. Ce sont certainement ces tours qui ont permis la fabrication de toutes les nouvelles crosses pour le standard "38".

Il suffisait d'un modèle entièrement fabriqué à la main pour le reproduire à l'infini.

J'apporte mon remerciement spécial aux équipes d'étudiants militaires qui gèrent le musée dont certains sont étonnamment fin connaisseurs des pièces présentés.