MAUSER TURC 1893/38

Dans les années 30, la Turquie républicaine lance un programme de modernisation de son arsenal d'armes légères. La première guerre mondiale étant terminée, les turcs se retrouvèrent avec un ensemble d'armes différentes et de calibres variés. Cette modernisation aura donc pour but d'uniformiser un maximum les armes et les calibres (comme l'ont fait les français avec le passage au calibre 7.5 d'armes totalement obsolètes, dans un contexte différent).

La Turquie se retrouve donc avec des armes en calibres 9.5x60R, 7.65x53, 7.92x57, .303, .577 et autres.

Le but étant d'avoir la même cartouche entre tous ces fusils. Les modèles trop anciens seront mis de côtés comme le Mauser ottoman 1887 (intrinsèquement incompatible PSF).

Reste donc les anciens Mauser ottomans chambrés en 7.65x53 ainsi que les Enfields.

Notre modèle est donc une modification en profondeur d'un ancien Mauser ottoman 1893. Ses modification "38" sont sensiblement les mêmes que celles subies sur les 1903/38 et 1890/38.

Le boitier sera meulé sur son tonnerre pour supprimer la tougrah (sceau) du calife Abdülhamid 2 qui sera remplacé par le marquage : TC ASFA ANKARA signifie Turkiye Cumhuriyeti (république de Turquie), Askari fabrika (fabrique militaire) d’Ankara comme notre arme présentée ainsi qu'un marquage précoce de la même usine mais d'un style différent. L'arrière du tonnerre sera creusé pour pouvoir charger correctement une nouvelle munition de 7.92x57 (8x57IS). Le canon est donc changé par un 8mm. L'avant du tonnerre sera aussi modifié pour supprimer le support de garde main d'origine afin que les garde main soient interchangeables entres les différents 1903/38,1890/38 et notre 1893/38. Il est au passage, probable que les Enfield turcs et martinis Henry modifiés soient compatibles eux aussi.

Contrairement au modèle d'origine, le cut off (bloqueur de chargeur) est supprimé et la partie latérale du boitier qui recevait le sélecteur est fraisée. Cette modification aura pour but d'uniformiser tous les fusils au standard "38". De ce fait, la crosse sera elle aussi remplacée afin d'envelopper cette modification.

Notez au passage l’éjecteur de culasse resté dans sa configuration originale (il remonte au niveau du puits de lame chargeur). Il semble cependant que certains de ces 1893/38 aient conservé ce cut off. Nous pouvons parfois croiser ces armes modifiées avec le bouton en place.

La nouvelle crosse de notre modèle 1893/38 comporte un œillet de démontage de percuteur afin de faciliter le démontage de la culasse sur le champ de bataille. Cet ajout est omniprésent sur les fusils modifiés "38" ainsi que les nouveaux modèles 1938 originaux. Sur notre modèle se trouve une bague en laiton à l’intérieur de l' œillet qui devait probablement avoir été conçu pour ne pas endommager les portées du percuteur lors du démontage de ce dernier. Ce rajout semble être une particularité turque et est aussi présente sur quelques anciens modèles ottomans modifiés "38" ainsi que sur le modèle 38. Sous le tonnerre, une butée de recul traversant la monture de part en part et prenant appui sous le boitier de culasse est ajoutée. Ces ajouts équiperont la quasi totalité des fusils Mauser jusqu’en 1945. Sur la photo de droite nous pouvons observer la plaque de fin de chargeur bombée typique du modèle 1893 qui sera conservée sur notre fusil modifié. Notre nouvelle crosse possède aussi une poignée plus accentuée que le modèle original. La nouvelle poignée est plus large et tient mieux en main. Donc plus agréable au tir.

La hausse est remplacée comme pour le 1903/38, la balistique du 7.92x57 (8x57IS) n'étant pas la même que la cartouche d'origine 7.65x53. Le curseur de hausse est conservé, refrappé au nouveau numéro de l'arme en caractères occidentaux. Naturellement, le support de hausse aura été changé lui aussi afin d'y adapter cette nouvelle hausse plate moderne (fonctionnement par pente et non à l'horizontale comme à l'origine). Une vis sera aussi rajoutée sur cette nouvelle fixation afin de verrouiller le nouveau garde main.

Sur notre modèle, la chambre a été modifiée pour s’accorder à l'ancienne législation en vigueur en France. Le passage en calibre 8x64s est courant. Cependant, à la vue du meulage du tonnerre et de la puissante cartouche 8x64s, une attention particulière devra être respectée sur la pression des cartouches. Poinçon du banc d'épreuve de Saint Étienne ou pas.

Nous avons donc là une ancienne arme modernisée pour la célèbre cartouche de 7.92x57 allemande. Elle est assez commune dans sa version modifiée mais reste néanmoins une arme agréable au tir. Il est difficile d'imaginer le parcours de ces armes depuis leur création dans les arsenaux allemands. Un classique donc à posséder pour les collectionneurs de fusils turcs.

contact

RECEVEZ NOTRE NEWSLETTER